Languedoc-UFOLOGIE
Bonjour et bienvenue sur le forum Languedoc-Ufologie.

Pour accéder a toutes les parties du forum veuillez vous inscrire, si vous ne savez pas comment faire une inscription un tutoriel en images est consultable au début du forum.
Derniers sujets
» Darkbobo (exosphere overblog)
Jeu 20 Avr - 22:52 par Darkbobo

» présentation
Jeu 16 Fév - 7:28 par Alex34

» SAINT-CYPRIEN (66) 26.07.2014 B
Dim 8 Jan - 9:55 par Alex34

» NISSAN-LEZ-ENSERUNE (34) 04.08.2013 A
Dim 8 Jan - 9:48 par Alex34

» MONTPEZAT (30) 12.08.2016 A
Dim 8 Jan - 9:45 par Alex34

» LAPEYROUSE-FOSSAT (31) 15.11.2016 A
Dim 8 Jan - 9:40 par Alex34

» BALMA (31) 03.08.2016 A
Dim 8 Jan - 9:27 par Alex34

» SENTENAC-D'OUST (09) 30.07.2016 A
Dim 8 Jan - 9:24 par Alex34

» VALADY (12) 08.11.2015 B
Dim 8 Jan - 9:20 par Alex34

Partenaires


ovni-languedoc


odhtv

parlons-ovni.fr

topsecret.fr

cercles-suricate

OVNIs et Êtres Vivants d'Ailleurs

les repas ufologique

ufologie et paranormal
Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier


Glossaire ufologique. (GEIPAN)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Glossaire ufologique. (GEIPAN)

Message par Alex34 le Mar 26 Jan - 11:16

BOLIDE

   Un BOLIDE est un phénomène correspondant à la rentrée dans l’atmosphère d’un « gros » objet (de plus de 100 g, et quelques centimètres à 1 m de diamètre). Cela produit une grosse traînée de lumière capable d’illuminer le paysage pendant plusieurs secondes, avec quelquefois un sifflement, voire un bang semblable au bang supersonique. La couleur des bolides peut varier selon la composition de l'objet. On en retrouve parfois des débris au sol.

CLASSIFICATION DES CAS

   La classification d’un cas nécessite l’évaluation, d’une part, de son degré de consistance (C) et, d’autre part, de son degré d’étrangeté (E).

   Plus un cas est étrange, plus il requiert d’informations consistantes pour être classé. A défaut, il est classé C. Il est important de noter que les cas classés C ne sont absolument pas du même ordre que les cas classés A, B, D1 ou D2. Ils résultent en effet d’enquêtes sur lesquelles le GEIPAN n’a pas pu se prononcer, à la différence des autres. En toute rigueur, les cas C devraient être sortis de l’échelle de classification des PAN A/B/D1/D2 pour être considérés à part.

   Si nous évaluons la consistance (C) et l’étrangeté (E) sur une échelle de 0 à 1, un cas est classé A/B/D1/D2 si et seulement si C > E.

CONSISTANCE DES CAS

   Quantité d’information (I) fiable (F) recueillie sur un témoignage (C = IxF). La quantité d’informations fiables ou "objectivées" qui sont collectées durant l’enquête constitue la consistance du cas dont l'évaluation est un critère majeur dans le travail de classification. Une consistance forte permettra de valider tous les éléments descriptifs du cas et de vérifier toutes les hypothèses envisageables. Exemples : plusieurs témoins indépendants, photos, traces au sol... Une consistance faible laissera un certain nombre d'hypothèses non vérifiées et sans doute non vérifiables. Exemples : témoin unique, pas d’autres éléments que le récit du témoin...

ENQUÊTE

   C’est la collecte d’informations réalisée par un ou plusieurs tiers enquêteur(s). L’enquête doit, d'une part, s’attacher à objectiver et fiabiliser les informations disponibles et d'autre part rechercher les données manquantes. Elle peut être réalisée par téléphone ou être de grande ampleur avec déplacement sur le terrain. Elle peut également être réduite à sa plus simple expression si les informations contenues dans le PV de gendarmerie sont suffisantes pour une interprétation fiable.

ÉTRANGETÉ

   Un cas d’observation peut être perçu comme plus ou moins étrange par un témoin. Le GEIPAN, de part son expérience, évalue un « niveau d’étrangeté » à partir des éléments suivants : proximité du phénomène (plus proche : plus étrange), aspect du déplacement (fixe ou rectiligne : peu étrange ; irrégulier : étrange), détails sur l’objet (point lumineux : peu étrange ; forme inconnue : étrange)… On peut donner une mesure de l’étrangeté par la distance en termes d’informations entre le phénomène observé et l’ensemble des phénomènes aérospatiaux connus. Seul un fort niveau d’étrangeté justifiera une enquête approfondie.

HYPOTHÈSES

   Le balayage de toutes les hypothèses imaginables n’est jamais possible et le GEIPAN ne retient que les hypothèses dont certaines des caractéristiques sont en cohérence avec celles décrivant le phénomène. C'est la notion d’hypothèses envisageables.

OBSERVATION

   Description, rapportée par un témoin direct, d'un phénomène supposé d'origine aérospatiale et qui n'est pas identifié par l'observateur. Cette description est en général constituée de la narration d'une OBSERVATION visuelle accompagnée ou non d'enregistrements (photo, vidéo, traces radar ...) et/ou de traces matérielles sur l'environnement. L'OBSERVATION visuelle n'est cependant pas obligatoire et le témoignage peut n'être constituée que d'enregistrements ou de traces matérielles.

OVNI
   acronyme de :Objet Volants Non Identifiés

   L'acronyme OVNI, largement utilisé par le public, désigne un cas de PAN où la présence d'un objet physique, pouvant avoir des caractéristiques de vol, est avérée. En ce sens, les OVNI ne correspondent qu'à un sous-ensemble des phénomènes aérospatiaux analysés par le GEIPAN.

PAN
   acronyme de :Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés

   Les PAN sont regroupés en 4 catégories :

   

       PAN de catégorie A : observation ayant été expliquée sans aucune ambiguïté

       PAN de catégorie B : observation pour laquelle l'hypothèse retenue par le GEIPAN est considérée comme très probable

       PAN de catégorie C : observation non analysable faute d'informations

       PAN de catégorie D : observation inexpliquée malgré les éléments en possession du GEIPAN. La catégorie D recouvre deux sous-catégories :

           Les PAN D1 qui correspondent à des phénomènes étranges, mais dits de consistance moyenne, par exemple associés à un témoignage unique, sans enregistrement photo ou vidéo.

           Les PAN D2 qui correspondent à des phénomènes très étranges et de consistance forte : plusieurs témoins indépendants et/ou des enregistrements photo ou vidéo et/ou des traces au sol.
avatar
Alex34
Admin Forum
Admin Forum


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum